Touche pas à mon poste !

Encore un objet bien curieux présenté cette semaine.

Vu de l’extérieur, c’est un joli coffret en bois, décoré d’un paysage des Alpes hongroises…

Lorsque on ouvre le coffret, on y trouve…

Ce bel objet est un récepteur à galène. Ce type de récepteur permettait de recevoir les émissions de radio (on disait à l’époque T.S.F) diffusées depuis la Tour Eiffel à partir des années 20, puis plus tard par d’autres émetteurs. Souvent vendu sous forme de «kit», il était assez simple pour un bricoleur de monter son propre poste à galène à un prix très accessible. C’est sûrement ce qui a dû se passer dans ce cas : un bricoleur avait une jolie boîte en bois, il a décidé d’y monter son récepteur dedans !

La composition d’un tel récepteur est très simple et le nombre de composants réduit :

Entre les deux bornes de gauche (sur la photo), il fallait placer une antenne, une inductance (bobine) et un condensateur.

Le détecteur que l’on voit au milieu est constitué autour d’un cristal de galène (minerai) sur lequel appuie une pointe métallique au bout d’un ressort. L’ensemble constitue ce que l’on appelle aujourd’hui une diode.

Un casque d’écoute se branchait entre les deux bornes de droite.

Ce récepteur fonctionne sans pile ni secteur, l’énergie très faible de l’onde radio reçue par l’antenne est transformée en onde sonore. L’écoute ne pouvait se faire qu’à travers un casque. Pour obtenir une réception suffisante, il était nécessaire d’utiliser de très grandes antennes, souvent constituées de fil électrique d’une vingtaine de mètres de long. Sur les récepteurs les plus simples, il n’y a pas de condensateur d’accord, c’est donc la station reçue la plus forte que l’on entend. Après 1930, les postes à tubes (lampes) alimentés sur le secteur et permettant une écoute plus«familiale » se démocratisent. Après 1955, les premiers récepteurs à transistor font entrer la radio dans une ère nouvelle.

Pour accéder à la description complète de cet objet avec des photos supplémentaires : le récepteur à galène sur le site de ma-petite-brocante

Pour aller plus loin dans la théorie de la réception radio : le récepteur à cristal sur wikipedia

 Adoptez la brocantitude !

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s