Une exposition briviste : paniers vides et ventres creux

Nous sommes allés, Graziella et moi, au musée Michelet de Brive pour y découvrir l’exposition « Paniers vides et ventres creux ».

Cette exposition d’affiches anciennes et d’objets anciens illustre la vie quotidienne des français sous l’occupation allemande.

C’est une très chouette exposition. Certains sujets sont vraiment d’actualité.

Récupérons ! On essaye de le faire aujourd’hui ! Un « service de la récupération et de l’utilisation des déchets et vieilles matières » , ça serait utile de nos jours, non ?

Toujours dans la récup, recycler les textiles, c’est aussi une bonne idée !

Mam’zelle Chiffon, ça ferait un chouette nom pour friperie en ligne !

J’ai bien aimé cette affiche aussi :

Pour 200 g de cuivre, on vous donnait un litre de vin ! Sûrement pas un grand St-Emilion !

Aujourd’hui, au cours du cuivre, 200 g de cuivre représentent 1 euro ! Difficile d’avoir un litre de vin à ce prix !

J’ai trouvé aussi là-bas une recette de cuisine économique, l’omelette avantageuse.

Ca à l’air bon. Pourquoi ne pas essayer ?

Un bon conseil aussi pour économiser le pain.

Pensez-y en coupant votre pain !

On y a trouvé aussi beaucoup d’objets de l’époque, dont certains peuvent se retrouver sur notre site !

L’entrée est libre est gratuite. Plus d’infos sur le site du musée .

à bientôt !

Louis

Les assiettes en fleur

Vaisselle fleurie

C’est l’été, la saison des vide-greniers bat son plein. Les petites fleurs souffrent de la canicule mais prospèrent sur la vaisselle ! 

Toute l’année, Graziella vous  présente sur son site de brocante en ligne tout un large choix de vaisselle ancienne.

J’avais envie de vous parler de cette jolie vaisselle en faïence comme par exemple cette belle assiette portant une paire de roses, c’est le modèle Cibon (en effet, Cibon, c’est si bon !).

vaisselle ancienne, vaisselle fleurie, cibon, rose

Faïence ou porcelaine ?

Cette vaisselle est en faïence, c’était la vaisselle qu’utilisait généralement nos aïeux. Chez M. le baron ou Mme la comtesse, on utilisait de la porcelaine de Limoges mais dans les campagnes ou à la ville chez les petites gens, on préférait la vaisselle en faïence, bien moins chère.

Les principales manufactures qui produisaient ce genre de pièces sont Digoin et SarregueminesLunévilleCreil et MontereauSt-AmandGien et encore beaucoup d’autres.

Mais il est difficile de déterminer à quelle manufacture appartient une pièce. Souvent les mêmes motifs étaient plus ou moins plagiés.

Vaisselle fleur bleue

L’image ci-dessous est assez parlante :

fleurs bleues, digoin, badonviller

Ces deux assiettes sont issues de deux manufactures différentes : pourtant les couleurs et les motifs sont très ressemblants. On peut les assortir sur une table sans aucun problèmes !

On pourrait même les assortir avec ce plat, modèle Marsac de Digoin et Sarreguemines :

marsac, digoin, sarreguemines, fleur bleue

Mais c’est çà qui est sympa avec cette vaisselle, on peut assortir des modèles un peu différents au hasard de ce que l’on chine ! C’est joliment dépareillé ! On compose alors une table unique et originale pour ses invités !

Identifier et dater 

Pas toujours facile de dater ces pièces de vaisselle. Les motifs peuvent donner une indication. Les fleurs un peu stylisées bleues doivent dater des années 50 et 60, tandis que la soupière ci-dessous doit dater de la fin du XIXème siècle ou du début du XXème siecle.

Soupière, Sarreguemines

Pour identifier la manufacture, il suffit de retourner la pièce. Au dos figure généralement le nom de la manufacture et parfois le nom du modèle.

Voici par exemple le cul de cette soupière.

C’est le modèle « Favori » des faïenceries de Sarreguemines et Digoin. 

Pour la faïence de Digoin, il existe un site de fan qui répertorie tous les différents modèles de Adèle jusqu’à Zeima ! 

Histoire de la manufacture Digoin-Sarreguemines

Pour finir, je ne résiste pas à vous raconter l’histoire de la manufacture de Digoin et Sarreguemines, Graziella l’avait déjà raconté il y a quelques années dans la revue Antiquités pratique, et je vous retranscrit le texte ici :

« La manufacture de Sarreguemines (Moselle) est née en 1790. Au XIXème siècle, cette manufacture était très active. En 1870, l’Alsace et la Lorraine deviennent allemande. Les dirigeants de la manufacture de Sarreguemines décident d’ouvrir une usine en France. C’est à Digoin en Bourgogne que s’installe donc en 1876 cette manufacture. Le choix de cette ville est purement stratégique : moyens de transports, présence de gisements de matière première. Une autre usine est aussi construite à Vitry-le-François dans la Marne. A la fin de la première guerre mondiale, l’unité se reconstitue sous le nom Sarreguemines-Digoin-Vitry-le-François. Au cours de la deuxième guerre mondiale,  la direction de la manufacture est confiée à la société Allemande Villeroy et Boch puis elle est bombardée à la Libération.  En 1978, la faïencerie est rachetée par le groupe Lunéville-Badonviller-Saint-Clément. C’est le tournant décisif de l’histoire de la faïence à Sarreguemines : la fabrication de vaisselle est abandonnée en 1979 et l’usine se concentre sur celle de carrelage, murs et sols. En 2002, suite à un plan de reprise l’entreprise prend le nom de Céramiques de Sarreguemines. Le 9 janvier 2007, le tribunal ordonne la liquidation et la fin de l’activité au 1er février 2007. Aujourd’hui, la faïencerie de Sarreguemines n’existe plus. »

 Si vous voulez en savoir plus, voir le lien wikipedia suivant

Chinez bien, et faites de bon repas sur votre terrasse ou dans votre jardin avec de la vaisselle à fleurs ! 

Louis

C’est ça la France !

Encore une affiche scolaire !

 Et, oui, j’ai un faible pour les affiches scolaires ! J’avais déjà fait une note là-dessus, mais là, l’objet que m’a ramené Graziella m’a interpellé, et puis ce n’est pas vraiment une affiche, c’est plutôt une carte !

C’est peut-être parce qu’enfant, tel le cancre de Jacques Prévert, je passais beaucoup de temps à l’école à rêver en observant les cartes et affiches présentes sur les murs de la classe !

Donc c’est une carte de la France, qui m’a inspiré cette note.

 La voici :

France, départements

La carte est double face, les départements sur une face, la population et le commerce extérieur sur l’autre face. C’est une carte des éditions Rossignol à Nalliers (Vienne).

France, population et commerce extérieur

Vous pourrez trouver sur le site un descriptif plus détaillé de cet objet.

C’est la face départements qui m’a le plus interpellé ! 

Nous, Français, sommes très attachés à nos départements, peut-être parce que c’est un héritage de la révolution, ou tout simplement parce qu’ils correspondent à notre taille humaine : quand on sort de son département, on se sent un peu dépaysé !

Comme d’habitude, j’ai essayé de dater cette carte !

Et bien, datons !

 Comment dater une carte de France ? J’avais déjà raconté dans une note sur ce blog comment dater une carte du monde.

 Ici, nous allons appliquer la même méthode.

Quelles sont les différences entre cette carte et la carte de France aujourd’hui ?

Du sud au nord :

La Corse n’est qu’un seul département (aujourd’hui il y a deux départements la Corse-du-sud et la Haute-Corse),

Draguignan est la préfecture du Var (aujourd’hui c’est Toulon),

Les Alpes de haute-Provence s’appellent sur la carte « Basses Alpes »,

Les Basses Pyrénées remplacent les Pyrénées Atlantiques,

La Loire Atlantique s’appelle sur la carte « Loire inférieure »,

Les Côtes du Nord remplacent les actuelles « Côtes d’Armor »,

La région parisienne ne compte que deux départements périphériques : la Seine et Marne et la Seine et Oise,

Corbeil-Essonnes s’appelle simplement Corbeil, 

La Seine Inférieure occupe l’espace de l’actuelle Seine-Maritime.

Tels sont les principales différences que j’ai pu lister !

Par contre, on notera la présence de la Charente maritime, alors que jadis, ce département s’appelait « Charente inférieure ».

Voilà, il ne reste plus qu’à dater et classer tous ces événements pour encadrer la date d’édition de cette carte.

C’est chose faite ci-après !

La Charente inférieure devient Charente maritime en : 1941

Corbeil et Essonnes ont fusionné en : 1951 , 

La Seine inférieure prend le nom de Seine maritime en : 1955

La Loire inférieure devient Loire Atlantique en : 1957

La Seine-et-Oise a été dissoute en : 1968

Les Basses Pyrénées deviennent Pyrénées Atlantique en : 1969

Les Basses Alpes deviennent Alpes de haute-Provence en : 1970

Toulon est la préfecture du Var depuis : 1974

La Corse a été divisée en deux départements (Haute-Corse et Corse-du-sud) en : 1976

Les Côtes du Nord deviennent Côtes d’Armor en : 1990

Vous remarquerez comme les noms des départements ont été changés pour être plus attractifs : plus de qualificatifs basse, inférieure, nord mais maritime, sud, Haute-Provence, Armor, etc…

On en déduit que notre carte a été éditée entre 1941 et 1951 ! Une fourchette de 10 ans pour un objet qui a plus de 67 ans, c’est pas mal !

Si vous avez d’autres tuyaux pour dater une carte de France, faites le nous savoir par le blog !

Au hasard de ces recherches, je suis tombé sur Wikipédia sur une carte des départements français en 1801.

Carte de la France en 1801 

J’ai ainsi fait connaissance avec les départements des Deux-Nèthes, de la Meuse inférieure, du Mont Tonnerre, du Mont Blanc, du Léman et même les départements du Liamone et du Golo (actuels Corse du Sud et Haute Corse).

Un théorème curieux : le théorème des quatre couleurs

Pour terminer, un peu de mathématiques, sous forme de devinettes.

A votre avis, combien faut-il de couleurs différentes pour colorier les départements de la carte de France sans que 2 départements adjacents ait la même couleur ? On ne compte pas la mer (en bleu généralement) et la frontière extérieure (en blanc).

Vous ne savez pas ? Regardez notre carte en détail.

Couleurs des départements

Les éditions Rossignol ont utilisé 5 couleurs : jaune, violet, vert, saumon, rose.

Et bien, sachez qu’un théorème mathématique indique que 4 couleurs suffisent ! Tout est sur wikipedia à l’article « Théorème des 4 couleurs ». Attention, la fin de l’article est assez balèze !

A ce jour, c’est un théorème qui n’a jamais été démontré sans un ordinateur !

C’est amusant qu’un théorème de mathématiques très ardu réponde à une question que seul le cancre du fond de la classe, qui rêve en regardant les cartes accrochées au mur, doit se poser !

La cloche sonne, allez jouer dans la cour, les enfants !

Maître Louis.

Une jolie petite brocante

L’histoire d’une image

C’est l’histoire d’une image que je vais vous conter aujourd’hui, l’image d’une jolie petite boutique de brocante !

Cette image circule beaucoup sur internet, elle est utilisée par de nombreux sites. Elle symbolise la boutique de brocante par excellence. Voici donc l’image en question :

Vous pouvez la trouver très simplement en tapant brocante sur Google Images.

Une boutique à Millau

Peu de gens le savent mais cette image est celle d’une boutique de brocante située à Millau, en bas du boulevard de l’Ayrolle.

Je le sais car Graziella est née et a grandi à Millau et c’est sûrement dans cette boutique qu’elle a attrapé le virus de la brocante : la « brocantitude » !

Aujourd’hui la brocante a disparu et a laissé la place à un tapissier matelassier.

Voici la boutique qu’on peut y trouver aujourd’hui. L’image a été récupérée sur Google street view !

On reconnait bien les deux luminaires au dessus de l’enseigne ainsi que le rideau métallique.

La machine à remonter le temps 

Hélas, la brocante si mignonne a fermé ses volets, le brocanteur est parti à la retraite, il l’avait bien mérité !

On ne pourra plus prendre cette jolie boutique en photo.

Depuis quand ? Et bien Google street view m’a permis de savoir quand ! C’est formidable, Google street view garde en mémoire les photos des passages précédents. Google street view est une machine à remonter le temps !

Ceci est la commande de Google street view qui permet de remonter le temps ! On peut se déplacer sur la « timeline » et regarder les modifications au cours du temps !

Voici ce que cela donne pour notre petite brocante du boulevard : 

On chine où alors ?

La petite boutique de brocante de Millau a fermé ses volets entre septembre 2012 et Aout 2015 mais retrouvez l’esprit de la brocante d’antan sur ma-petite-brocante.com !

Comme avec Google street view, voyagez dans le temps sur notre site de brocante en ligne.

C’est sympa les voyages temporels !

Louis

Quiz et objets mystères

Une de mes activités d’assistant brocanteur en ligne consiste à écrire une lettre d’information tous les mois (on dit aussi une newsletter mais je préfère le terme français). Dans cette lettre d’information envoyée aux clients et amis du site ma-petite-brocante.com, je présente surtout les dernières nouveautés que Graziella a déniché.

Une des rubriques préférées de cette lettre d’information est la rubrique « le quiz du mois« . Dans cette rubrique, il s’agit de deviner la fonction d’un objet ou de répondre à une devinette en rapport avec un objet présenté sur le site.

J’ai décidé aujourd’hui de vous présenter aujourd’hui un florilège des objets présentés dans cette rubrique.

Vous êtes prêts? C’est parti !

Les quiz

(Après plusieurs recherches, je ne sais toujours pas si quiz au pluriel doit s’écrire « les quiz », « les quizs » « les quizz » ou « les quizzes »).

Des objets mystères

Quelle est la fonction de chacun de ces objets ?

Solution


Solution

Solution

Avec du vocabulaire…

Quelle est la fonction de cet objet ? Quelle est sa région d’origine ? Quel est son nom ?

Solution

Trouvez l’artiste…

Un artiste anonyme à réalisé ce dessin. Il s’est inspiré d’un illustrateur très célèbre. Quel est le nom de cet illustrateur ?  

Solution

Histoire de lettres…

Sur cet abécédaire de 1905, il manque une lettre ! Quelle est cette lettre manquante ?
Quand est-elle apparue dans notre langue ?

Solution

Devinette

Ca ressemble à un cigare…Mais ça n’est pas un vrai cigare !

Saurez-vous deviner quel objet se cache dans ce cigare factice ?

Solution

C’est fini !

Ça vous a plu ? Si oui, faites le nous savoir, j’en ai encore en réserve. Vous pouvez aussi vous inscrire à la lettre d’information sur notre site !

Louis

Des affiches à l’école

Une affiche pédagogique

Graziella a mis à la vente récemment de belles affiches scolaires Rossignol, regardez :

Vous pouvez en trouver d’autres sur le site en cliquant ici.

J’adore ces affiches scolaires. Ça a un petit côté vieillot, ça sent la craie et la colle à papier, l’école de notre enfance, la leçon de choses …  Du coup, j’avais envie de vous parler un peu des affiches scolaires…

Histoire de la décoration scolaire

A la fin du XIXe siècle, les livres d’école n’avaient pas d’images, et les affiches permettaient au maître d’école d’illustrer une leçon de manière plus vivante. Victor Duruy, ministre de l’Instruction Publique sous le Second Empire déclarait « Je voudrais que les murailles de nos 70000 écoles fussent couvertes, du haut en bas d’images ». Plus tard, Jules Ferry créera en 1879 la Commission de la décoration des écoles.

Les affiches scolaires étaient conformes aux valeurs que transmettaient les instituteurs, ces hussards noirs de la République. Elles mettaient en valeur, le travail et les métiers, les richesses de la France et de son empire colonial, les progrès technologiques d’une nation en marche vers la modernité.

Admirez par exemple cette représentation de la bataille de Valmy. Remarquez le moulin au second plan !

C’est important, c’est la première victoire de l’armée de la République ! Et c’est l’armée du peuple !

Maintenant, je suis aussi tombé sur cette affiche :

C’est Saint Vincent de Paul. Je pense que cette affiche était plutôt destinée aux écoles privées ! Pas assez laïque à mon avis.

Affiches seventies

Graziella a aussi des affiches plus récentes, des années 70. Les affiches sont moins réalistes, plus pop, et aujourd’hui, vintage !

On y rencontre Daniel et Valérie ou Rémi et Colette.

Je vous présente Rémi et Colette, avec leur maman :

Daniel et Valérie au salon de thé :

Ces images me sont familières, ce sont celles que je voyais quand j’étais écolier.

Et aujourd’hui ?

Aujourd’hui, on rencontre moins d’affiches dans les écoles. Dans les années 70 le projecteur de diapositives a fait sa rentrée à l’école, et puis l’écran de télévision, le vidéoprojecteur, et maintenant, le tableau blanc interactif ! Et les enfants ont des iPad !

C’est génial toutes ces inventions, mais c’était quand même chouette ces affiches d’antan !

Pour aller plus loin

Si le sujet vous plait, allez donc faire un tour sur ce site d’un passionné d’affiches scolaires.

 Et n’hésitez pas à flâner sur le site de ma-petite-brocante, Graziella en propose de temps en temps car elle adore les chiner. C’est sympa comme déco !

 Bon, allez jouer dans la cour les enfants, c’est l’heure de la récréation…

Maître Louis.

Un peu de géopolitique (avec une boîte de cubes)

Une boîte de cubes…

Aujourd’hui, Graziella m’a montré une jolie boîte de cubes :  » Tiens,essaye de me dater cette boîte, avec les cartes, tu devrais y arriver, moi j’ai pas trop le temps… »

Boite de cubes

La boîte est à la vente sur le site.

La boite est jolie, elle permet de réaliser 6 figures différentes : la France, l’Europe, l’Asie, l’Amérique, l’Afrique, et une mappemonde qui représente la terre. Pour l’Océanie, pas de carte : ils devaient manquer d’encre bleue 😉 .

Comment dater cet objet ? C’est simple, la carte (politique) de la France et du globe évoluant au cours du temps, on doit pouvoir dater une carte à partir de son contenu !

La carte de France

J’ai commencé par analyser la carte de la France. 

Carte de France ancienne

Un bref coup d’œil sur quelques départements me montre qu’elle ne date pas d’aujourd’hui : Basses Alpes, Basses Pyrénées, Côtes du Nord, Loire inférieure, Seine inférieure, Seine et Oise. Un bref coup d’oeil sur Wikipédia m’apprend les dates de changement de nom de ces départements :  Basses Alpes : 1970, Basses Pyrénées :1969, Cotes du Nord : 1990, Loire inférieure : 1957, Seine-inférieure : 1955, Seine et Oise : 1968.

J’aurais bien regardé si la Corse était divisé en un ou deux départements, mais ils ne l’ont même pas mis !

Verdict : la boite est antérieure à 1955 !

En regardant de plus près, je constate que l’Alsace et la Lorraine sont confondues !

Alsace et Lorraine sur carte ancienne

En y regardant bien, Metz et Strasbourg sont de l’autre coté de la frontière. Vous remarquerez qu’elle ne sont pas coloriées comme l’Allemagne ! Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine !

La carte de l’Europe

Je regarde alors la carte de l’Europe !

Carte ancienne de l'Europe

Alors là, ça change pas mal de ce qu’on connait aujourd’hui : Empire Allemand, Autriche-Hongrie !

Plus de doutes,  nous sommes entre 1871 et 1918 !

On arrive à dater notre boîte à 50 ans près ! 

Mais quand même, j’aimerais bien savoir : elle est fin XIXème ou début XXème cette boite de cube ?

L’Afrique et l’Amérique

Tant qu’à faire, regardons les autres cartes : l’Afrique et l’Amérique.

On commence par l’Afrique:

Carte ancienne Afrique

On est en pleine géographie vintage : Soudan français, Afrique orientale allemande, Est africain portugais, Etat indépendant du Congo, et j’en passe.

Wikipedia toujours : état indépendant du Congo : 1885 – 1908. La fourchette se resserre : 23 ans près, mais toujours pas moyen de savoir si cette fichue boîte de cubes date de la fin du XIXème ou du début du XXème siècle !

Passons à l’Amérique !

Carte ancienne Amérique

Pas de Canada mais une Amérique anglaise ! La Patagonie est un état séparé de l’Argentine et du Chili !

On doit pouvoir exploiter toutes ces informations !

Un algorithme existe !

Et puis finalement, en cherchant bien sur Google, j’ai vu que d’autres personnes ont réfléchi sur ce problème et je suis tombé sur ce document :

Algorithme datation carte

Vous le verrez mieux ici

Ce document est formidable (et même drôle) !

Alors, on suit l’algorithme :

Istanbul ou Constantinople ? Constantinople ! (donc avant 1930)

L’une de ces propositions suivantes est elle vraie ?

-Le Canada est indépendant ? (On dirait que Non)

-L’Alaska appartient aux Etats-Unis ?(il semblerait, c’est la même couleur)

– Tokyo s’appelle Tokyo ( Pas de Tokyo sur ma carte)

Donc on passe à OUI à cause de l’Alaska !

Afrique du Sud : NON (Colonie du Cap, Transvaal etc..)

Rhodésie : NON (Zambezie anglaise !)

La Bolivie est enclavée ? OUI 

Réponse 1884-1885 ! Ca colle avec mon Congo 1885-1908 !

Et la réponse est :

La boîte de cubes date de 1885 !

Et voilà,  un assistant brocanteur qui a encore appris quelque chose !

Louis

P.S: en regardant bien la carte de l’Europe, j’ai trouvé un état nommé Roumélie Orientale au sud de la Bulgarie !

Et là, Wikipédia : article Roumélie orientale : L’histoire de ce territoire dure sept ans, de 1878 à 1885 ! 

Une preuve de plus !

Ne m’appelez plus ManuFrance !

Un catalogue chiné par Graziella

J’avais envie de vous présenter aujourd’hui ce joli catalogue de la manufacture française d’armes et cycle de Saint-Etienne (Loire) que Graziella a chiné récemment.

Catalogue ManuFrance ancien

A l’époque, ce n’était pas encore Manufrance, simplement la manufacture française d’armes et cycles de Saint-Etienne. Le terme Manufrance n’apparaîtra sur les catalogues qu’en 1948, pour le premier catalogue après la guerre. 

Remarquez la devise : bien faire et le faire savoir ! Tout un programme. A l’époque, on fabriquait en France et de la qualité,pas de l’obsolescent programmé !

800 pages d’armes, de cycles, d’outils, d’objets vintage.

Une pure bouffée de brocantitude !

En cherchant bien, j’ai trouvé la date en petits caractères à la fin du catalogue : 1932 !

La photo du conseil d’administration m’a bien fait rigoler !

Conseil d'administration ManuFrance

Les moustaches et les barbiches… on se croirait dans un vieux film de Pagnol !

Regardez le gars en bas, à gauche, M. Pasquier, ne ressemble t’il pas à Fernandel dans Topaze ?

De belles illustrations couleurs

A part la galerie des cadres (je veux parler des chefs de service, pas des cadres de bicyclette!), il n’y a pratiquement aucune photo dans ce catalogue, tout est dessiné « à la main ». 

J’ai bien aimé les grandes pages d’illustrations en couleur. Ici par exemple, la page d’introduction « armes et munitions ».

Armes Munitions Un chien rapporte un canard au chasseur sur une barque

J’ai adoré celle qui suit : cycles-sports-jeux-voyage sous-titrée « Jeunesse moderne ».

Gars à bicyclette

Ça ne vous donne pas envie de partir en vacances ?

Notez que cette image du catalogue de 1932 est antérieure de quelques années au congés payés (1936) !

 Celle qui vient n’est plus très politiquement correcte aujourd’hui. Elle serait même franchement colonialiste ! Elle est sous-titrée « Ecole en AOF ». AOF = Afrique Occidentale Française qui correspond aujourd’hui au Sénégal, la Côte d’ivoire, Soudan etc..

Ecole en Afrique

Cette image me fait penser à une image contemporaine : Tintin au Congo faisant le maître d’école !

Tintin au congo qui fait l'école

Et encore, chez Hergé les petits écoliers africains sont bien sages et semblent suivre la leçon, alors que sur l’image du catalogue, seuls 3 ou 4 écoliers semblent intéressés par la leçon !

Les aventures de Tintin au Congo ont été publiées entre 1930 et 1931.

Bref, ce catalogue est très intéressant : c’est la machine à remonter le temps !

Dans un prochain billet sur ce blog, je vous parlerais des trésors de technologies que j’ai trouvé dans ce catalogue…

à bientôt…

Louis

Arrête de crâner !

Cet article avait été publié sur le midiblog de ma petite brocante en avril 2016

Vanité des vanités…

Voila 9 ans que Graziella exerce le métier de e-brocanteuse. Chaque fois qu’elle revient d’une vente aux enchères, c’est toujours une surprise.

J’en ai vu des objets insolites et bizarres, et j’ai plaisir à vous les présenter sur ce blog.

Mais la semaine dernière, elle a fait très fort. « J’ai ramené une vanité ! » m’a t’elle annoncé !

Qu’est-ce qu’une vanité ?

On appelle vanité ou memento mori (souviens-toi que tu vas mourir) une nature morte représentant divers objets invitant à philosopher sur la vie, la mort et le temps qui passe. En général, figure en bonne place un crâne humain, comme sur ce tableau de Philippe de Champaigne (1602-1674). Ici, il y a même un sablier pour évoquer la fuite du temps et une fleur qui fanera bientôt !

Vanité, crâne fleur et sablier

Alors, c’est un tableau macabre qu’elle a ramené à la maison ?

Que nenni ! Il s’agit bel et bien d’un véritable crâne humain !

To be or not to be…

 C’est dans une maison de médecin, perdue au fin fond de la Corrèze que Graziella a acheté aux enchères ce crâne humain.

crâne humain

 C’est assez impressionnant. L’objet semble très ancien. Il n’a pas toutes ses dents et la mâchoire inférieure est manquante.

C’est en ce moment le 400ème anniversaire de la mort de Shakespeare : quel bel accessoire pour jouer Hamlet !

Hamlet avec son crâne

Cet »objet » aura sa place dans un cabinet de curiosités ! Ça peut aussi être un cadeau pour un étudiant en médecine…

En tout cas, dans mon activité d’assistant-brocanteur, voilà un objet qui change des ustensiles de cuisine et des appareils scientifiques !

Louis

En avoir sous la faluche

Un curieux béret

C’est un bien curieux béret qu’a déniché Graziella l’autre jour :

Une faluche

Nous avons pensé d’abord à un béret scout, et c’est ainsi que Graziella l’a présenté sur le site, mais un visiteur nous a contacté : attention, ce n’est pas un béret scout, c’est une faluche !

Voici la faluche vue de dessus :

Késaco la faluche ?

La faluche, qu’est-ce donc ? J’ouvre mon dictionnaire préféré et le petit Robert m’apprends « Faluche: béret de velours noir traditionnel des étudiants (rarement porté de nos jours). »

Enseignant en BTS, je n’ai jamais vu un de mes étudiants porter pareil galurin! Je sortirai à coup sûr de ma classe le rigolo coiffé d’une faluche. Le règlement intérieur du lycée interdit d’ailleurs le port de tout couvre-chef, dans un souci de respect de la laïcité !

Wikipedia possède une page dédiée à la faluche.

Il existe même un site entièrement dédié à cette coiffe : faluche.info 

En parcourant ces pages, j’ai donc appris que le port de la faluche commence officiellement en 1888, mais qu’elle s’inscrit dans la continuité des toques doctorales du moyen-age. Ci-dessous, un étudiant à faluche vers 1900 à Bordeaux (Image wikipedia, domaine public)

Etudiant à la faluche

L’utilisation de la faluche est tombée en désuétude dans les années 1960, comme beaucoup de traditions estudiantines.

La faluche est décorée selon des codes très stricts, en fonction du cursus de l’étudiant !

Déchiffrons notre faluche

 Tout autour, le ruban circulaire violet orné de palmes croisées chêne et laurier : c’est la marque des étudiants en sciences.

Pour le dessus, c’est assez facile :

Il s’agit bien entendu d’une faluche appartenant à un étudiant(e) de sciences naturelles. Les symboles associés à chaque spécialité sont assez parlants : la grenouille à disséquer pour la physiologie, la fleur pour la botanique, le marteau de géologue pour la géologie.

La faluche porte aussi les inscriptions Q116 , VW 127, K 53, K50. Je n’ai pas trouvé à quoi cela correspond ! K50 à l’année d’obtention d’un bac et K53 pour une licence ? 

Le blason de Chartres est peut être la ville d’origine de l’étudiant,Chartres n’étant pas à l’époque une ville universitaire, la ville universitaire la plus proche étant Orléans.

 Le ruban sur le velours bien que délavé par le soleil semble être bleu et rouge. Il doit lui aussi avoir une signification.

Un écusson de Montmartre est peut être un souvenir d’une virée parisienne.

Un autre écusson représente la France et un avion. J’ignore la signification de celui-ci !

J’invite tout internaute ayant des informations à laisser des commentaires ! 

Mais n’oublions que si l’habit ne fait pas le moine, la faluche ne fait pas forcément l’étudiant !

Pour finir, je vous signale qu’au hasard de mes recherches, je suis tombé sur un site marchand qui propose des faluches neuves, des rubans et des insignes. 

Encore un chouette objet présenté sur ma petite brocante qui nous a appris beaucoup de choses !

Louis